Le café est la boisson la plus consommée dans le monde entier, avec environ 2,25 milliards de tasses bues par jour. Longtemps considéré comme un aliment dangereux, le café a été retiré de la liste des cancérogènes par l’Organisation Mondiale de la Santé. Deux études à grande échelle montrent que les consommateurs de café ont tendance à avoir une plus longue espérance de vie que les personnes qui n’en boivent pas. En effet, les personnes qui boivent du café souffriraient moins de maladies cardio-vasculaires, rénales, respiratoires, ainsi que d’autres maladies comme le cancer et le diabètes. Cependant, aucun lien de cause à effet n’a encore été démontré.

Les consommateurs de café sont moins à risque

Longtemps disputés, les bienfaits sur la santé d’une consommation régulière de café ont été confirmé par deux études séparées. Selon l’étude européenne sur 520 000 personnes, les consommateurs de trois tasses de café par jour semblent avoir une plus longue espérance de vie que ceux qui n’en consomment pas. En effet, ces personnes ont moins de risques d’attraper certaines maladies comme le diabètes et le cancer et auraient moins de problèmes cardio-vasculaires et respiratoires, en particulier les maladies circulatoires et du système digestif.


 

online-sondages-webperspectives

La deuxième étude, menée aux Etats-Unis, sur 185,000 adultes âgés de 45 ans à 75 ans. Plus précisément, l’étude a démontré que les consommateurs avaient 12% moins de chance de décéder pendant la durée de l’étude que ceux qui n’en consommaient pas. Il en est de même pour les consommateurs de café décaféiné. Ces études sont les travaux de recherche les plus étendus jamais effectués sur le continent sur les effets du cafés sur la santé et la longévité.

Pas de cause à effet

Les auteurs des études ont donc remarqué un lien entre la consommation de café et le faible risque de mortalité résultant de maladies rénales, respiratoires, cardio-vasculaires, cancers et de diabète. Environ 75% des adultes aux Etats-Unis boivent du café, dont 50% en boivent tous les jours. Les résultats suggèrent donc qu’une consommation modérée peut être bénéfique sur la santé.
Cependant, il ne s’agit que d’études observationnelles qui ne prouvent pas de lien de cause à effet. A ce stade, on ne peut alors recommander une consommation de café. Une autre étude en ligne, plus petite que les autres, révèle que les consommateurs de café ont également un foie plus sein que les personnes qui n’en consomment pas. Il y a donc un grand nombre d’indiquateurs que le café est sans risque, mais peut également avoir les bienfaits sur la santé des consommateurs. Avec des résultats comme ceux-là, on peut s’attendre à des études plus poussées dans un futur proche. D’avantages de recherches sont évidemment nécessaires pour comprendre comment le café fonctionne de cette manière sur le corps humain.

Vous buvez du café? Vous aimez répondre à des sondages? Pourquoi ne pas répondre à des sondages en ligne avec Web Perspectives ? Participez à des sondages rémunérés et gagnez des bons d’achat sur Amazon.fr, ou encore plein d’autres cadeaux!

There are currently no comments.